samedi 1 août 2020

Coussin pour un défunt.

La mission paraissait simple sur le papier: apporter une table réfrigérante et un défunt à une famille. Je suis arrivé en avance, ce qui m'a permis de discuter avec M, la conseillère funéraire. Elle m'a précisé ce que je devais prendre en plus de la table réfrigérante, 4 petites plaques en marbre (granit?) et une parure pour mettre sur la table réfrigérante. Je lui ai demandé les papiers, ce qui l'a étonné. J'ai cru comprendre que si on se fait contrôler et qu'on n'a pas de papiers c'est l'accréditation de la pompe qui saute et j'imagine que les responsables de cette catastrophe sont vite remerciés. Elle me donne donc les papiers nécessaires. Comme elle finissait à 18h et qu'il est 18h15 elle s'en va. J'attends A. qui doit venir avec le TSC. En attendant je charge la table réfrigérante tout seul, les plaques et la parure. Puis je mets le véhicule à l'ombre. A arrive enfin et je sors le corps du défunt. Je remplis les papiers de sortie de corps pendant que A charge le corps dans le véhicule.

- T'as chargé la table réfrigérante?
-Yep
-M t'a aidé?
- Je l'ai monté tout seul comme un grand
- Je l'ai déjà fait une fois moi aussi
- Dis tu roules pas trop vite j'ai des plaques en granit à l'arrière.
- Quand j'ai un corps dans le TSC je ne roule jamais vite.

Je le suis dans mon véhicule et je m'étonne du caractère labyrinthique de la route. Nous arrivons dans un lotissement et une femme nous attend sur le pas de la porte. A et moi nous descendons la table réfrigérante. Puis il me demande
-T'as les parrures et le coussin?

Je sors du véhicule une parure qui a l'air bien légère et je lui répond que je n'ai pas de coussin

-Tu n'as que ça? Ça craint.
- Si il manque des trucs on peut retourner les chercher à la maison funéraire. On a mis à peine dix minutes pour venir.
- Et on fait attendre la famille? non, ça ne se fait pas. Tant pis on fera avec ce que l'on a. 

Il prend un drap dans le TSC et le repli en cherchant à cacher les tâches de sang. On installe la table réfrigérante dans une chambre puis on va chercher le corps. Je propose à la femme de sortir de la pièce mais elle tient absolument à rester du coup elle assiste à notre conversation. A m'explique:

-Normalement on met une parure en dessous et une au dessus et un coussin sous la tête. Ça fait un peu misère avec le drap sous la tête de la défunte sur une surface métallique.

Je me retourne vers la dame

- Je suis désolé je suis nouveau dans le métier et j'ai oublié un coussin

Elle part aussitôt en chercher un et revient avec une taie d'oreiller. On l'installe sous la tête de la dame et tout de suite ça fait présentable. Antoine lui dit:

- Si vous avez le moindre problème, n'hésitez pas à nous appeler.

A rentre chez lui et moi, dans le premier virage, j'entends les plaques qui s'entrechoquent. Je retourne voir la famille pour leur donner les plaques et je tombe sur les enfants de la dame qui sont déjà des adultes. Je repars aussitôt à la maison funéraire déposer les papiers. Au passage je m'aperçois que dans la voiture il y a une parure qui était passée sous le siège. Or c'était précisément celle que j'aurais du mettre sous la tête. Je décide de la laisser à la maison funéraire et je rentre chez moi.

Ma femme avait invité des amis à prendre le thé et finalement elle leur a proposé de rester diner. Ils sont donc encore là quand je reviens. Nous passons une très agréable soirée et ils partent vers minuit. Peu de temps après mon téléphone d'astreinte sonne. Une personne m'explique que la famille a un problème avec le coussin en plume qui prend l'humidité et la table réfrigérante ne fonctionnerait pas correctement. Je propose de me rendre sur place. 

Je passe à la maison funéraire mais je ne trouve aucun coussin. J'ouvre un frigo et je prends un cale tête. Puis je vais dans un salon où par chance il y a une défunte sur une table réfrigérante et je regarde sous la tête pour voir si il y a un coussin. Je m'aperçois avec horreur qu'elle a des serviettes en papier sous le tête soit une solution bancale que je ne peux imiter devant la famille. Je cherche dans tous les placards et je finis par trouver une sorte de couverture pliée et emballée dans du plastique transparent. C'est mou, pas trop épais et ça résistera à l'humidité. Je prends aussi la parure manquante et une autre plus petite pour mettre sur cette serviette emballée.

Je tente de mettre mon GPS mais le GPS ignore le nom de la rue car il s'agit d'un nouveau lotissement. Je me débrouillerais avec mon portable si jamais je ne trouve pas. J'arrive enfin dans la petite ville limitrophe mais il fait nuit noire. Je reconnais certains ronds points mais je ne suis pas sûr de la route. Je tente le GPS de mon téléphone mais pour une raison que j'ignore la fonction localisation ne fonctionne pas. J'utilise alors mappy comme une simple carte. Puis comme il est 1h du matin toutes les lumière de la ville s'éteignent et là c'est l'horreur car le nom des rues cesse d'être visible. Je m'arrête plusieurs fois et je perds un temps fou. Mais je finis par trouver la rue mais dans la nuit noire impossible de trouver le bon numéro. Le téléphone d'astreinte sonne à nouveau, un monsieur à la voix détachée me dit que la famille s'impatiente. J'appelle aussitôt la famille pour dire que je suis dans la rue mais que je ne trouve pas leur maison. Je finis par voir une lumière devant une maison. Je descend avec mes accessoires mais comme j'ai les mains encombrées, il est trop tard pour prendre mon masque chirurgical. Je commence à fatiguer. La femme de tout à l'heure me dit sur un ton excédé

- Etant donné ce qu'on paye, je trouve inacceptable qu'on nous prête une table réfrigérante qui ne fonctionne pas. Vous, je peux comprendre que vous soyez nouveau dans le métier mais votre collègue, lui il aurait du savoir et faire le nécéssaire.
- Vous avez tout à fait raison  J'ai proposé à mon collègue de retourner chercher ce dont on avait besoin mais il a dit que cela ne se faisait pas de faire attendre la famille. 
- Cela aurait été préférable puisque cela vous oblige à revenir si tard.
- Oui vous avez raison mais les choses sont ainsi. Voyons ce que nous pouvons faire?

J'enlève le coussin de la dame qui est un peu humide et je place la parure, le truc emballé sous la tête et une autre petite parure sur le coussin. C'est beaucoup mieux.

- Qu'est-ce qui ne va pas avec la table réfrigérante?
- Regardez au niveau des pieds ce n'est pas froid du tout.
- Vous savez elle est dans une housse hermétique et au niveau des pieds c'est moins nécessaire. 
- Oui mais il fait chaud dans la pièce et la table n'était que sur deux. Nous l'avons augmenté
- Vous avez bien fait.
- Votre collègue aurait dû savoir qu'il fallait baisser la température, au prix où on paye...
- Écouter des présentations, à cette période de l'année on les fait plutôt dans des salons climatisés et nous n'en faisons pas si souvent à domicile.

Je me penche et j'augmente d'un cran. 

- Ne vous inquiétez pas, la table fonctionne très bien, tout va bien se passer.
- Oui mais quand même votre collègue...

Je rigole

- Oui bon, je crois que je n'arriverais pas à le défendre.

La dame rigole.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire